RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion




« 1 (2)


Re: Dis criminations...
Membre
Inscrit:
12/01/2007 15:46
De Naoned
Messages: 12
Racisme ordinaire

Par un bel après-midi ensoleillé de juillet, une voiture finit sa vie dans un parking souterrain, grillée telle une saucisse oubliée sur le barbecue. La scène se déroule dans le quartier de Villejean, un des plus populaires et des plus HLM-isés de Rennes. Aussitôt, la rumeur se propage : c’est les jeunes de la Dalle qui ont fait le coup ! La Dalle en question c’est la place centrale du quartier où se trouvent commerces, buraliste, boulangerie, bars et commisariat depuis peu. C’est là aussi que viennent se retrouver les jeunes du coin pour causer le bout de gras et passer le temps. Ces jeunes en question sont en général des fils ou petit-fils d’immigrés qui viennent des pays du Maghreb : ils sont basanés, alors ce ne peut être qu’eux les incendiaires ! Bientôt tout le quartier est au courant de l’affaire : pas besoin de lire Ouest-France pour connaître les histoires de quartier, il suffit d’y vivre ! Dans la soirée, on commence à y voir plus clair : l’arme du crime - des allumettes - a été retrouvée et les auteurs ont tout avoué... à leur parents ! Et oui, après une longue enquête de quelques heures, il est apparu que les jeunes délinquants sont plus jeunes qu’on ne le pensait et surtout, qu’ils ont la peau plus claire. Et oui, ce n’était juste qu’un vaste gang de gamins de 10-11 ans qui fricotait avec des dealeurs d’allumettes et qui, par jeu, ont voulu avoir leur fête de St Jean a eux. Et pan dans les dents à tous ces préjugés racistes qui circulent dans le quartier. Préjugés vite remplacés par d’autres : "Oui, alors les parents de nos jours sont vraiment démissionnaires. Ils ne s’occupent pas de leur enfants, ect..." C’est pas gagné...

Cette anecdocte m’a été racontée par une femme qui travaille à la Direction des Quartiers Nord-Ouest et qui habite à Villejean.

Posté le : 29/09/2007 23:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Dis criminations...
Membre
Inscrit:
12/01/2007 15:46
De Naoned
Messages: 12
Gestion des stocks ou... Gestion des stocks ?

C’est l’histoire d’une jeune étudiante en pharmacie qui réussit brillamment ses études à l’Université de Rennes 1. Ne trouvant pas de travail - "Vous n’avez pas d’expérience mademoiselle" - elle se décide a chercher un stage. Après moultes recherches et quelques dizaines de refus, elle finit par trouver le fameux stage dans une grande pharmacie du centre-ville. "Quatre mois de stage, c’est déjà une bonne expérience, se dit-elle, même si ce n’est malheureusement pas rémunéré..." Au bout de deux mois, elle passe à la permanence du MRAP de Rennes pour évoquer son problème : depuis deux mois, on ne lui a permis que de faire la gestion des stocks à l’arrière boutique. Travail fastidieux et anti-formateur au possible, mais la patronne ne semble pas prête à lui proposer autre chose et elle pense à mettre un terme à son stage plus vite que prévu, voir même à attaquer en justice la patronne pour discrimination. Elle se ravisera finalement, préférant subir ce traitement de défaveur plutôt que de se griller auprès de toute la profession de Rennes. Ah oui, j’oubliai : sa peau est noire ébène.

Cette anecdote m’a été racontée par la présidente du MRAP 35.

Posté le : 29/09/2007 23:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Dis criminations...
Membre+°
Inscrit:
25/09/2006 16:23
De Rennes
Messages: 70
En même temps, il n'y a pas besoin d'avoir la mauvaise couleur de peau pour se faire exploiter en stage. Ce qui m'amène à l'anecdote suivante : un de mes camarades (bac + 4 quand même)qui effectuait un stage de gestion dans une agence d'immobilier s'est retrouvé à... changer des ampoules. D'où, on le comprend, un certain manque d'investissement de sa part, un stage raté et une année scolaire non validée...

Du coup, peut-on vraiment affirmer que c'est parce qu'elle est noire que l'"héroïne" de l'anecdote de Jove s'est fait exploiter ?

Posté le : 04/10/2007 23:47
_________________
JLR
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Dis criminations...
Membre
Inscrit:
12/01/2007 15:46
De Naoned
Messages: 12
aaaah, les stagiaires ! En voici un sujet qu'il est bon ! Bien que je reste attaché au fait de la couleur noire en ce qui concerne ce cas spécifique, il est assez clair que le système d'exploitation des stagiaires est une dure réalité. Pour ceux qui voudraient approfondir le sujet, je vous conseillle le site du collectif http://www.generation-precaire.org/ qui regorge d'anecdotes et de témoignages.

De plus, ce collectif a déjà publié deux bouquins sur la question à partir de ces témoignages. A lire d'urgence pour tous ceux qui se sont dit que la Présidente du MEDEF, Laurence Parisot, avait bien raison d'inciter les Universités à rendre les stages obligatoires dans le cursus cf. http://www.medef.fr/main/core.php?pag_id=106568

Posté le : 17/10/2007 19:22
_________________
Hep Brezhoneg, Breizh ebet !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Dis criminations...
Membre+°
Inscrit:
25/09/2006 16:23
De Rennes
Messages: 70
Dans les témoignages sur le site de Génération Précaire, j'ai l'impression qu'il y a pas mal de gens vraiment très sûrs de leur valeur. Des gens qui ont l'impression, parce qu'ils sortent tous frais de leur école hype, qu'ils peuvent demander de débuter dans la boîte de leur rêve en émargeant à 3000 euros...

Il faut peut-être redescendre sur terre : pour avoir effectué comme beaucoup un stage longue durée, je pense qu'un jeune étudiant de master ne vaut pas d'emblée grand chose dans une entreprise privée, pour plein de raisons : pas l'habitude de bosser en équipe, de tenir des délais, de gérer une relation client, d'être obligé d'apprendre vite, de se faire doucher quand le travail n'avance pas, de devoir se mettre à des trucs pour lesquels il n’est pas formé, mais aussi de savoir réclamer sa feuille de paie ou de dire stop quand votre patron va trop loin question charge de travail. La plupart des témoignages "stage" de Génération Précaire.org m'ont fait l'impression d'émaner soit de gens prétentieux soit de gens pas bien dégourdis...

D’accord, il y a des abus, mais quand on lit la nana qui s'est fait véritablement exploiter et insulter pendant quatre mois de stage, on a envie de dire : mais pourquoi t'es restée ? C'est quand même un peu gênant de rendre le "méchant patronat" systématiquement responsable de l'ensemble de nos déboires. L'autonomie ça existe, non ? Enfin j’ose y croire…

Enfin il y a ceux qui estiment qu'ils faisaient le boulot d'un salarié et que du coup :

1 ils n'apprenaient pas
2 ils devraient être payés comme salariés

Mais d'une part 1 n'est pas vrai, comme dit le dicton c'est en faisant qu'on apprend, et on peut aussi trouver valorisant de devoir assumer les responsabilités propres au salarié dès le stage, quand même ! Ca peut vouloir dire que votre patron vous fait confiance. D'autre part, comme 1 est faux, 2 est faux également puisqu'on peut raisonnablement considérer que le sous-salaire du stage est compensé par la dimension formatrice dudit stage – rémunération symbolique mais pour autant extrêmement précieuse. Alors effectivement si on n'apprend pas il est légitime d'être payé à plein. Mais si on n'apprend pas c'est qu'on est un expert : dans ce cas effectivement il ne faut pas accepter d'être stagiaire.

Je reconnais que je suis peut-être en train de dessiner le stage idéal, mais je voudrais surtout interroger les stagiaires, ou jeunes diplômés mécontents, au sujet de leur attitude par rapport au monde du travail. Si on n’accepte pas d’aller un peu au charbon, il faudra se coucher de bonne heure ou prendre des trucs pour atteindre la vie de rêve !

A mon humble avis, le profil type du collaborateur insupportable : le type qui n’a aucune expérience mais qui veut son CDI planqué d’entrée de jeu, croit pouvoir justifier des égards particuliers du fait du nom de son école ou de son degré d’études, et qui refuse de répondre au téléphone pendant son stage au prétexte qu’il a bac+7 marketing et pas un BTS secrétariat… A vomir.


Posté le : 14/12/2007 23:40
_________________
JLR
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Dis criminations...
membre
Inscrit:
22/09/2006 16:55
De Trois, Quatre...
Messages: 134
Et oui, encore une fois ce qu'on peut conclure c'est que les cons sont partout!!!
Certes certains stagiaires se font exploiter par des patrons cons mais c'est aussi ça l'apprentissage du monde de l'entreprise .
Et combien de patrons ne veulent pas de stagiaires-apprentis à cause d'une (ou plusieurs) expériences ratées: manque d'investissements du stagiaire...
Encore une fois si les jeunes qui se plaignent de leur stage sont si malins que ça il devraient directement monter leur boite...
Le pire c'est que cette non-humilité augmente proportionnellement au niveau d'étude de l'intéressé.

Posté le : 27/12/2007 21:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)




[Recherche avancée]



Langues