RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Sciences : Pour... la liberté d'expression : "L'Atlas de la création" de Harun Yahya
Posté par caro le 19-May-2007 (6440 lectures)
Sciences

Puisqu'on nous réclame des articles, à nous , les scientifiques "cachés" , je vous propose un sujet ou sciences et débat font bon ménage...

et je répond par la même occasion à l'une des questions de l'article "le débat fait débat"

Commençons par les faits: un livre rejetant au nom du Coran le darwinisme et la théorie de l'évolution, "l'Atlas de la création", a été envoyé dans les établissements de l'Education nationale, laquelle a demandé vendredi 2 février 2007 qu'il ne soit pas mis à disposition des élèves.L'ouvrage ne correspond pas au contenu des programmes établis par le ministre de l'Education.

"L'Atlas de la création" est l'oeuvre d'un islamiste turc, Harun Yahya.

Son livre entend démontrer, sur 770 pages, que l'homme demeure inchangé depuis sa création et que les espèces animales sont également immuables. Il appuie sa démonstration par des citations du Coran

Pour rappel: La théorie de l'évolution de Darwin établit que tous les individus d'une population sont différents les uns des autres. Certains d'entre eux sont mieux adaptés à leur environnement que les autres et ont, de ce fait, de meilleures chances de survivre et de se reproduire. Ces caractéristiques avantageuses sont héritées par les générations suivantes et, avec le temps, deviennent dominantes dans la population. Ce processus progressif et continu résulte en l'évolution des espèces


Le créationnisme au sens strict, quant à lui, est né au XIXe siècle, en réaction contre le darwinisme. Ses partisans ne se contentent pas d'affirmer que le monde a été créé par Dieu en six jours : ils soutiennent aussi que les théories transformistes s'opposent à la Bible, selon laquelle Dieu aurait créé chaque espèce végétale ou animale de façon individuelle.

Les idées créationnistes n'ont aujourd'hui pas disparu dans le monde anglo-saxon, aux États-Unis d'Amérique surtout, où elles se sont propagées depuis le sud agricole pour atteindre les couches diplômées de la population des États du nord, et en Australie en particulier. Elles ont été à l'origine de plusieurs procès dont le plus fameux , dit le procès du singe, s'est déroulé en 1925, dans le Tennessee. Un jeune professeur, John Thomas Scopes, y est inculpé pour avoir enseigné les lois de l'évolution, contrevenant à une loi de cet État qui l'interdit.
Depuis 1920 il existe aux États-Unis d’Amérique une vive opposition entre les tenants du créationnisme et les tenants de l'évolutionnisme.

A partir de cette année 1920, un mouvement soutenu par William Jennings Bryan milita pour que l’interdiction de l’enseignement de l’évolutionnisme fasse l’objet d’un amendement de la Constitution des États-Unis. Ce mouvement n’aboutit pas au niveau fédéral , mais en 1925, 15 États américains sur 48 interdisaient l'enseignement de la théorie de l'évolution.
Elle ne fut abolie qu'en 1967 lorsqu’elle fut reconnue anticonstitutionnelle, en opposition au premier amendement de la Constitution des États-Unis garantissant la liberté religieuse et la liberté d'expression.

L'institut de recherche Pew, aux États-Unis, a réalisé en juillet 2005 un sondage montrant que 38 % des américains veulent qu'on n'enseigne pas la théorie de l'évolution dans les écoles publiques.
On note même en 2007 la création d'un musée du Créationnisme dans le Kentucky .

En France, la propagation du Créationnisme subit un nouveau regain avec la diffusion de l'Atlas de la Création. Les idées de Darwin, acceptées par l'ensemble de la communauté scientifique , sont de nouveu mises en question dans cet ouvrage de 770 pages.
Sur chacune de ces pages,par une approche qui se veut scientifique, l'auteur place en vis à vis un fossile et une photo d'espèce vivante: il entend ainsi démontrer le non fondement de la théorie de l'évolution.Voici la présentation de l'atlas:

"Cet ouvrage vous fournira des informations concernant les fossiles, leur localisation et leur mode de découverte, et également un examen sérieux d’une variété de spécimens de fossiles, datant de millions d’années, encore capable de déclarer : “Nous ne naquîmes pas de l’évolution, nous fûmes créés.” Les fossiles présentés et illustrés dans ce livre ne sont que quelques exemples des centaines de millions de spécimens prouvant le fait de la création. Toutefois, ces quelques exemples suffisent à démontrer que la théorie de l’évolution est un des grands canulars et une des grandes supercheries de l’histoire de la science."

La distribution de cet atlas n'est pas un fait isolé en France: Plusieurs organisations, comme Answers in Genesis ou l’ICR (Institute for Creation Research), se sont lancées avec un succès variable dans diverses entreprises de propagande : articles, sites Internet et surtout débats

En Europe on retrouv également ce phénomène; en Autriche, le vice ministre de l'éducation, M. Orzechowski a condamné la théorie évolutionniste à n’être qu’“une histoire à caractère littéraire qui pourrait servir de trame à un film de science-fiction”.


Alors, pour ou contre la propagation de l'atlas de la création, dans les écoles françaises?

   Bookmark and Share               Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
JLR
Posté le: 20/5/2007 2:47  Mis à jour: 20/5/2007 2:47
Membre+°
Inscrit le: 25/9/2006
De: Rennes
Envois: 70
 Re: PoUr... la liberté d'expression
Il faudrait voir comment c'est fait... Etant ignorant du contenu du bouquin, je me borne à dire qu'il faut accepter l'ensemble des opinions scientifiques, car il y a bien place pour l'opinion en sciences. Si les gens à l'origine de cet ouvrage ont envie de défendre leur position, il faut quand même qu'ils puissent le faire ! On n'est pas dans la pensée unique quand même. Par contre le mépris qu'ils affichent pour le darwinisme ne les honore pas.

Dans le même genre, je pense qu'il faut laisser M.Sarkozy dire ce qu'il pense de l'origine de la pédophilie et du suicide. S'il voit là un déterminisme génétique, libre à lui : la rigueur scientifique doit nous amener à étudier cette hypothèse. Il y a une grande différence entre émettre l'hypothèse qu'il existe un déterminisme génétique de la pédophilie et dire, par exemple, que ce déterminisme justifie certaines mesures de coercition ou de prévention abusives. Dans l'article de Philosophie Magazine en question, M.Sarkozy a le tort d'asséner avec un peu trop d'assurance ce qui n'est qu'une hypothèse, et je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher de plus.

Tout ça pour dire que les créationnistes ont autant que les autres le droit à l'expression. Et même si la science prouve un jour qu'ils ont tort, ils auront encore le droit de penser ce qu'ils pensent et d'avoir tort.
invité(e)...
Posté le: 20/5/2007 13:21  Mis à jour: 20/5/2007 13:21
 Re: PoUr... la liberté d'expression
Pour voir vraiment de quoi il est question je vous propose d'aller dirctement sur le site :

http://www.harunyahya.com/fr/livres/evolution/atlas/atlas_01.php
invité(e)...
Posté le: 21/5/2007 1:49  Mis à jour: 21/5/2007 1:49
 Re: PoUr... la liberté d'expression
Ce que peur reprocher à NS c'est justement de vouloir "justifier certaines mesures de coercition ou de prévention abusives" comme il nous l'a montré avec son projet de détection de la délinquance dans les maternelles.

Mais revenons à nos moutons: le créationisme est à mon avis à l'opposé d'une théorie scientifique puisqu'on cherche à expliquer une affirmation (à la base religieuse) gràce à la science.
Or la démarche scientifique veut qu'on étudie d'abord le phénomène et qu'après seulement on fasse des affirmations (ou des théories).
caro
Posté le: 21/5/2007 15:12  Mis à jour: 21/5/2007 15:12
Membre
Inscrit le: 24/9/2006
De:
Envois: 15
 Re: PoUr... la liberté d'expression
l'auteur de l'atlas en question ne cherche pas à expliquer sa théorie , il se contente de l'affirmer au nom de la foi. Dieu a crée le monde il y a 6000 ans et a crée toutes les espèces vivantes. Il n'y aurait eu depuis, ni disparition d'espèces , ni apparition d'espèces nouvelles. Si les théories réligieuses reviennent en force dans les écoles françaises, il ne saurait plus être question de laicité au sein de l'éducation nationale. Or l'école laique est un élément fondamental pour garantir la séparation de l'église et de l'état Français.
invité(e)...
Posté le: 21/5/2007 22:14  Mis à jour: 21/5/2007 22:14
 Re: PoUr...quoi le créationisme est dangereux!
le créationisme n'est pas une théorie comme une autre... certes ils ont le droit à l'expression mais le problème est qu'ils souhaitent empêcher l'expression des autres (comme le fait remarquer très justement caro). on a affaire à des fondadamentalistes (dans le sens où ils souhaitent appliquer les livres sacrés à la lettre) alors que la parabole à retenir des livres sacrés est tout autre.
pour moi la religion ne doit pas dépasser la sphère du privé: on ne peut pas, dans un pays laïc, vouloir enseigner une idée qui ne soit basée sur la raison.
certes il faut parler de cette vision mais en aucun cas il ne faut la faire acceder au rang de théorie.
le relativisme est quelque chose de dangereux car ainsi tout se vaut. ce n'est pas le cas...
d'ailleurs Jesus ou les prophètes qui ont fondé les livres sacrés et qui avaient une toute autre idée doivent bien se retourner dans leur tombe
invité(e)...
Posté le: 23/5/2007 15:15  Mis à jour: 23/5/2007 15:15
 .
Le propre de la liberté d'expression est de permettre de avis qui s'oppose à cette même liberté...
JLR
Posté le: 24/5/2007 19:17  Mis à jour: 24/5/2007 19:17
Membre+°
Inscrit le: 25/9/2006
De: Rennes
Envois: 70
 Le rationalisme est dangereux
« on ne peut pas, dans un pays laïc, vouloir enseigner une idée qui ne soit basée sur la raison.
certes il faut parler de cette vision mais en aucun cas il ne faut la faire accéder au rang de théorie. »

Je ne suis pas vraiment d’accord. Je ne pense pas que la laïcité ait quelque chose à voir avec la raison. Et même toute laïcité mise à part, je ne pense pas qu’il faille accorder une prééminence tellement particulière à la raison dans la conception des jugements. A y regarder de près, nous sommes tributaires d’un mouvement historique, celui des Lumières, qui a imposé la rationalité comme critère de la justesse. Après, tout dépend de la façon dont on conçoit l’Histoire.

Si on pense que le développement historique est mû par la nécessité (ce qui se passe, se passe selon des normes rationnelles, ou selon un plan de la Nature ou de… Dieu), alors on peut croire que la rationalité comme critère de la justesse du jugement est un fait établi et qu’il n’y a pas à revenir là-dessus.

Si au contraire on pense que le développement historique est contingent, on pensera que le moment des Lumières aurait très bien pu ne pas arriver, et on considérera la rationalité comme une tendance inscrite dans l’Histoire mais qui n’est pas valable pour tous et tout le temps.

Je pencherais pour cette seconde hypothèse dans la mesure où les Lumières n’ont pas réussi à s’imposer partout et dans toutes les consciences, et Dieu sait si elles s’y sont efforcées.

Là dessus, je citerais encore M. Sarkozy, qui est un drôle de zèbre mais n’a pas dit que des insanités, au moment de sa visite de courtoisie au président Bush il y a quelques mois. Alors qu’en France l’intelligentsia de gauche critiquait à juste titre ce rapprochement avec un fanatique religieux impérialiste, le taxant d’arrogance à vouloir s’imposer partout dans le monde, N. Sarkozy a justement fait remarquer que nous autres héritiers des Lumières n’en manquions pas, d’arrogance, quand il s’agissait de critiquer le moindre Etat non-laïc, quand il n’avait pas eu le bon goût de se ranger à la rationalité la plus stricte, tout simplement parce qu’il pensait autrement. Et ce genre de critiques n’a pas pris la peine de mettre en question le rapport prétendu entre la non-laïcité et la misère, l’obscurantisme ou le non-respect des droits individuels. Pour moi, mettre en question la prééminence de nos « démocraties rationnelles », ce n’est pas du relativisme, c’est de l’humilité.

En effet, je ne vois pas pourquoi le rationalisme ne serait pas aussi dangereux que les autres mots en –isme, comme fondamentalisme et intégrisme. Il peut y avoir un abus de rationalité : si j’ai faim, que mon voisin a de quoi manger et que je suis plus fort, je le tue et je mange son bien, fin de l’histoire, voilà qui est rationnel. Mais ce n’est pas tellement défendable, non ?
invité(e)...
Posté le: 27/6/2007 12:46  Mis à jour: 27/6/2007 12:46
 Re: Le rationalisme est dangereux
Aujourd'hui, le gratuit "20minutes", publie une interview de Guy Lengagne, membre français (PS) de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. On y apprend entre autre qu'il est l'auteur d'un projet de recommandation intitulé "les dangers du créationnisme dans l'éducation". Ce texte qui conclu que le créationnisme ne doit pas être étudié dans les écoles et les collèges (car ce n'est pas une science) devait être débattu prochainement par l'Assemblée parlementaire. Or le président de cette assemblée, René Van der Linden, l'a retiré de l'ordre du jour des débats. Pour Guy Lengagne, le Conseil de l'Europe céderait aux pressions des groupes intégristes religieux. "Nous assistons à un retour au Moyen-Age" ajoute-il. Toujours selon Guy Lengagne, il n'y a pas de réel danger pour la France mais certains intégristes dans certains pays de l'est de l'Europe, à l'intar de la Pologne, sautent sur cette décision pour justifier l'étude du créationisme dans les écoles.

Concernant "l'atlas de la création" envoyé dans tous les collèges français par le milliardaire Turc, Harun Yahya, il a été décidé de ne pas le mettre à disposition des élèves,après un rapport défavorable du Collège de France.

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 666711

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2198]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1555]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1063]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1309]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1466]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1455]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1402]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1607]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2774]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1569]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154059]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17095]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13836]
· 4: Adentro
[Lectures: 13188]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12414]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11936]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10675]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10616]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10104]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9788]

Derniers commentaires