RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Arts : Laissez voler les artistes
Posté par pascale le 8-Aug-2007 (1837 lectures)
Arts

Laissez voler, laissez-les voler, les Artistes

Au risque de publier l’article le plus ringard de l’année sur l’arbre, et avec un petit espoir espiègle de susciter la polémique de l’été chez les internautes – mais Osons, osons, Joséphine – je lance mon pavé –Yé Yé… - dans la mare :

Cessez, cessez de voler les artistes.

Adoptez, hauts les chœurs ce slogan : «Voler, c’est pas l’pied, mais voler l'artiste, c’est triste ».

J’leur dit aux mômes, qui sur Internet téléchargent leurs musiques, en toute gratuité, croient-ils : cessez, cessez. Rien n’est vraiment gratuit ici-bas. Ça va vous coûter cher, croyez-moi, et après, il ne vous restera que vos oreilles pour entendre le silence, et vos yeux pour pleurer la création musicale perdue, disparue, les Murat, Annegarn (Hé June, tu sais qui c’est ?), les Bertin, les Manset, y’aura plus Personne, ni les inconnus au bataillon des batteurs, ni les chanteurs des off, ni les bassistes de derrière les granges, les poètes-vos-partitions, les rockeurs de nos Territoires ... (i.e. tout ce qui n’est pas Paris)

Si vous voulez voler, volez bon sang ! Mais avec du panache, avec du risque, avec un vrai goût de sang et d’aventure : volez dans les grands magasins, les au-champ, les ronds-points, les machins avec vigiles et chiens ! Allez ! Osez !
Faites-vous mordre !
Sentez la sueur de l’interdit vous coulez dans les santiags !


Vous voulez du hard ? OK ! Faites-vous saigner les doigts sur les cordes !

Vous aimez la musique ? OK ! Apprenez à jouer de la flûte à Robin !

Vous souhaitez être de vrais rockenrollers ? OK ! Fumez vot’père !

Mais faites pas ça, faites plus ça les enfants, télécharger piteusement tout seul devant l’écran.
Si vous avez des doutes, pensez à Beaumarchais (chanteur pop du XVIIIè siècle) et à son idée du(des) Droit(s) des Auteurs à vivre de leur création (1).

Les artistes, leur travail, c’est l’art, c’est la musique, c’est leur zinzin perso… c’est ça leur job, et ça demande du temps, de travailler. S’ils ne peuvent plus en vivre, les musicos, de leur musique, il va leur rester quoi ? Faire de la pub ? Pour ça, faudra être déjà-célèbre, dites plutôt déjà célébré par les medias qui nous disent quoi écouter. C’est ça que vous voulez ?
Il va leur rester quoi à vendre ? Leurs fesses ? Leur pelvis qui balance ? Leur corps tout entier ? – Attention : certains ont déjà quelques heures de vol quand même, c’est pas sûr que ça rapporte gros. Leur âme alors ? Impossible : il est dorénavant interdit de vendre son âme sur E-Bay. Leur cœur ? Denrée difficile à prouver, Beaumarchais lui-même le disait : «lorsqu’il est question du cœur, on sent assez que c’est de tendresse et de plaisir qu’on veut parler ».

Cessez de voler les artistes.


Vous m’direz, les Majors, tout ça… c’est l’arnaque. OK. Alors vous leur envoyez un chèque direct aux artistes, évidemment, sans passer par la maison de disque, à chaque fois que vous téléchargez une de leurs chansons sans payer les droits ?
Vous m’direz , mais l’Internet, c’est la liberté. OK, alors faites une compil de votre travail du mois sur votre site perso et exigez de votre patron qu’il cesse de vous verser votre salaire, puisque c’est sur Internet.
Faut pas hésiter, faut pas avoir peur, les p’tits loups, vivez vous-mêmes de l’air du temps virtuel, puisque vous êtes branchés sur amour-eau-fraîche.com !

Faut pas voler les artistes.
Les artistes, il faut les laisser voler, voler avec les libellules, se rafraîchir le moi ; il leur faut un peu d’espace de ciel pour que ça balance, un peu de ce capital tem(po) pour rimer en rythme ; il faut les laisser écouter le cri du papillon, les artistes, faut aimer leurs défauts (2)…
Faut pas voler les artistes. Faut qu’ils vivent.


Notes :
1 - Sur la Société des auteurs et compositeurs, voir : La Harpe, Beaumarchais et les revendications des auteurs dramatiques, R. Landy.

2 - Les petites citations - ou références - en italiques de ce paragraphe – rendons à l’Artiste – sont de Jean-Louis Murat : « L’au-delà » (album "Le Moujik et sa femme", 2002), puis « Le Cri du papillon » (album "Lilith", 2003) et enfin « Le Matelot » (album "Venus", 1993).

Pour toute précision concernant l’expression « jouer de la flûte à Robin », voir l’abondante production des Libertins du XVIIIè siècle.

Et pour être tout à fait complet, il faut aussi préciser que nous avions convoqué ici outre l’écrivain Beaumarchais (1732-1799), les musiciens suivants : Alain Bashung, Les Beatles, Jean-Louis Murat, on l’a dit, ainsi que : Dick Annegarn, Gérard Manset, Jacques Bertin, Paul Personne. Et notre guest (rock)star, mais vous l’avez certainement reconnu, caché dans l’urne : Keith Richard !

Enfin, last, but not least, il y avait bien sûr un clin d’œil à "Poètes… vos papiers !" , de Léo Ferré (recueil de poésie, 1956).

   Bookmark and Share               Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
pascale
Posté le: 9/8/2007 14:43  Mis à jour: 9/8/2007 14:43
Membre+°
Inscrit le: 23/9/2006
De:
Envois: 63
 Re: Laissez voler les artistes
En fait la chanson de Serge Gainsbourg qui m'a servi de "référence cachée" ou de fil conducteur si l'on préfère .... s'appelle bien sûr "Aux enfants de la chance"

En voici les paroles :

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Touchez pas à la poussière d'ange
Angel dust en
Shoot ou en shit
Zéro héro à l'infini

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'hor
Reur
D'min
Nuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Ne commettez pas d'imprudences
Surtout n'ayez pas l'imprudence
De vous faire foutre en l'air avant l'heure dite
Comme Samantha
Edith
Et dites

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'hor
Reur
D'min
Nuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

N'approchez pas le magic mushroom
N'essayez surtout pas le free base
Car c'est lui qui vous baise
C'est celui qui vous baise
A l'aise

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'hor
Reur
D'min
Nuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Touchez pas au dragon chasing
Chasse au dragon
Qui se prend en shoot ou en shit
Zéro héro à l'infini

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'hor
Reur
D'min
Nuit
invité(e)...
Posté le: 9/8/2007 22:00  Mis à jour: 9/8/2007 22:00
 la gratuité et le reste
Je pense qu’il y a au moins deux arguments pour légitimer l’acquisition gratuite d’œuvres artistiques sur Internet ou ailleurs.

1 : la promotion. Expérience vécue : attention c’est long. On m‘a un jour prêté un CD gravé d’un artiste fantastique, Robert le Magnifique. Qui dit CD gravé dit CD pas acheté, on est bien d’accord. Bon, j’écoute le CD illicite, je trouve ça excellent, mon premier réflexe est donc de filer au magasin acheter le second album de notre ami Robert. Je vais pas acheter le premier, je l’ai déjà en gravé, je pense être honnête mais faut pas pousser… Vous me direz, pour l’instant, je dois encore au moins la moitié du prix d’un CD à notre artiste. Mais c’est pas fini. Parce que le gars Robert, je le fais écouter à à peu près tous mes copains qui partagent assez vite mon enthousiasme. Et voilà t y pas que ces braves gens se mettent eux aussi à acheter du Robert ! D’une certaine manière, je ne dois plus à Robert qu’une fraction réduite du prix d’un CD. Et comme Robert ça bouge bien, je me dis tiens, mais où c’est t il donc qu’il passe en concert notre ami Robert ? Et que me voilà parti en vadrouille avec un camarade de longue date pour voir notre Rennais de compétition dans ses œuvres sur scène, au festival Teriaki du Mans. Et la cerise sur le gâteau, c’est que comme notre musicien de talent est aussi à l’œuvre dans une reprise du Hamlet de Shakespeare, que ne me voilà bientôt rendu à Bruz, près de Rennes, pour le voir à nouveau assorti de toute sa troupe de joyeux compères ! Et pas seul s’il vous plaît, ayant entraîné avec moi deux amies qui du reste n’ont eu de cesse de se pâmer devant les avant-bras musclés de notre DJ de renom.

Du coup, avec un CD pas acheté, eh bien on peut quand même finir par financer largement l’activité tout à fait indispensable de nos amis les artistes.

2 : il ne faut pas se tromper à propos du métier des musiciens. Avant de faire des CD, pour moi le boulot d’un musicien c’est de faire des concerts. Conception étroite peut-être mais je l’admets. Et un concert, ça ne se gruge pas facilement, croyez-moi, j’ai essayé du temps que j’étais un adolescent révolutionnaire de salon – et de salles de concerts, donc. Faites donc des concerts bon diou ! Et faites connaître un tant soit peu gratuitement aux gens la nature de votre travail, histoire de leur donner envie de venir vous voir en festival.
mik-art
Posté le: 10/8/2007 9:40  Mis à jour: 10/8/2007 9:40
Membre
Inscrit le: 19/6/2007
De: Vitré
Envois: 14
 Re: la gratuité et le reste
Article intéressant !!
Bon d'accord, c'est pas bien de faire du piratage !! Mais bon, déjà quand on voit le prix d'un cd !! D'ailleurs ce ne sont pas les artistes que nous volons le plus en piratant mais bel et bien les majors qui prennent une grosse part de gâteau sur le prix d'un cd, 50 % à peu près !! A ce sujet, un petit bout d'article:

"Sur les 20 € donnés au caissier, nous avons en fait donné en moyenne :

8,69€ à la maison de disque,
3,68€ au magasin et aux grossistes,
3,18€ aux artistes interprètes,
1,17€ aux paroliers et compositeurs
et enfin, 3,28€ pour la TVA de 19,6%.

Les maisons de disque prennent donc sans surprise la plus grosse part du gâteau, et c'est sans nul doute de leur part qu'un effort devrait venir. Dans un environnement numérique, leurs frais de promotion pourraient par exemple considérablement baisser, en utilisant Internet comme outil de marketing viral, ce qui aurait également pour le consommateur l'avantage (et non le moindre) de se voir proposer des oeuvres de meilleure qualité. On sait qu'une baisse du prix des CD crée une augmentation des ventes. Lorsque la FNAC a part exemple baissé les prix de certains CD, il s'en est résulté une augmentation des ventes de 500 à 1000% !"

Source Ratatium !!

Et personnellement, je télécharge de la musique illégalement, mais je ne télécharge pratiquement que des vieux groupes (The Kinks,The monks...) qui ne sont plus dans les rayons de nos chères Fnac ou Virgin !! Comment puis-je faire autrement !? Et ce ne sont pas les ventes de CD qui font les artistes, mais le talent de l'artiste qui poussent les gens à acheter son cd au lieu de le télécharger !!
invité(e)...
Posté le: 10/8/2007 10:36  Mis à jour: 10/8/2007 12:18
 Re: la gratuité et la charrette
En ce qui concerne les pourcentages, je veux bien qu'on me donne le taux d'artistes virés des maisons de disques ces quelques dernières années (de sacrées charrettes quand même...) en raison, pense-t-on - mais c'est Tabou, faut pas le dire - du piratage intensif sur internet...
Les "pas rentables" ne peuvent plus être financés par les "rentables", ce qui est quand même le principe d'une maison de disque - (et c'est peut-être le petit détail qu'il faudrait ajouter pour définir "ce que touchent les maisons de production" - ça sert AUSSI à produire "les autres", les nouveaux, les différents, les mauvaises ventes....).
invité(e)...
Posté le: 10/8/2007 10:56  Mis à jour: 10/8/2007 10:56
 Re: Piratage intensif ?
J'aime bien ce débat, c'est stimulant. Bien sûr, on a toujours publié sous le manteau, on a tous copié des K7 pour des copains (ou pour soi), et photocopié des partitions ou des poèmes (certains idiots comme moi les ont même copiés à la main !), etc... Et cela a contribué à faire connaître les nouveautés, vous avez raison. Mais là je crois que le piratage des oeuvres musicales prend des proportions alarmantes, non ?
JLR
Posté le: 11/8/2007 20:22  Mis à jour: 11/8/2007 20:22
Membre+°
Inscrit le: 25/9/2006
De: Rennes
Envois: 70
 re:
Au fait le message sur Robert c'était de moi.

Juste pour dire que pas mal d'artistes s'accordent à dire que plus l'industrie du disque va mal, plus la musique va bien. Une preuve parmi d'autres, c'est le nombre proprement hallucinant de festivals qui se créent et se recréent chaque année dans notre pays.

En fait j'ai l'impression que plus la musique se diffuse sur Internet, à la radio et ailleurs, plus il y a de concerts parce que plus il y a un public réceptif aux diverses oeuvres qui circulent. Et le fait que ce soit gratuit permet évidemment de diffuser plus largement.
pascale
Posté le: 11/8/2007 22:08  Mis à jour: 11/8/2007 22:13
Membre+°
Inscrit le: 23/9/2006
De:
Envois: 63
 re: Voir écouter chanter tous en choeur
A ce propos, et pour apporter de l'eau à ton moulin...(en fait tes 2 arguments : la question de la promotion par Internet et celle des concerts), j'ai découvert grâce à divers sites (dont le leur) le trio breton "Mr Roux" qui fait des concerts depuis 2004 ou 2003 - et cdonc bien avant d'enregistrer un album. Sans Internet, aurais-je pensé à aller les écouter à Avrillé fin août ?

Alors, pas de problème, c'était juste pour vous faire réagir un peu
invité(e)...
Posté le: 29/8/2007 9:39  Mis à jour: 29/8/2007 10:23
 Premier label éthique & participatif


Dans cette discussion j'aimerais montrer que les aventures du téléchargement illégal ont conduit à des changements majeurs dans le rapport à la musique & à l'art en général. Une certaine prise de conscience de la réalité du système - & des contre-systèmes, qui lui sont étroitement liés - nous élève un cran au dessus.

pour exemple, Reshape-music qui "défriche pour vous les talents de demain en garantissant la liberté artistique et le soutien actif à la diversité musicale".

C'est ainsi le "premier label éthique & participatif"...selon eux.

à méditer & à découvrir (un lien "commercial" sur l'arbre mais pour la bonne cause (?)) :
http://www.reshape-music.com/
invité(e)...
Posté le: 29/8/2007 19:23  Mis à jour: 29/8/2007 19:23
 Re: Premier label éthique & participatif
Oh la la ! Super !
On va aller voir ça de plus prêt et... on commente !

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 666711

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2198]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1555]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1063]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1309]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1466]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1455]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1402]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1607]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2774]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1569]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154059]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17095]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13836]
· 4: Adentro
[Lectures: 13188]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12414]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11936]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10675]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10616]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10104]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9788]

Derniers commentaires