RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

...en ligne
7 utilisateur(s) en ligne (dont 2 sur Brèves)

Membre(s): 0
Invité(s): 7

plus...

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Philosophie : Notes de bas de page - Il faut lire Frédéric Lordon
Posté par pascale le 20-Jul-2011 (1284 lectures)

Il faut lire Frédéric LordonNotes de bas de page de l'article Il faut lire Frédéric Lordon

Il faut lire Frédéric Lordon - Introduction
I - « Faire faire : La servitude volontaire n’existe pas »
II - « Joyeux automobiles : Les apories du consentement »
Conclusion
Notes de bas de page
Références bibliographiques


Notes et références:

1. Pour exemple : Fonds de pension : piège à cons ? , Editions Raisons d’agir, 2000, ou « Et si on fermait la Bourse… », Le Monde diplomatique, février 2010, p. 1 et pp. 8-9.

2. Loïc Wacquant, « La vie sociologique de Pierre Bourdieu », Politique. Revue européenne de débat, automne 2002.

3. Pierre Bourdieu, Langage et pouvoir symbolique, Paris, Seuil, 2001, p. 368 : « une production idéologique est d’autant plus réussie qu’elle est plus capable de mettre dans son tort quiconque tente de la réduire à sa vérité objective : le propre de l’idéologie dominante est d’être en mesure de faire tomber la science de l’idéologie sous l’accusation d’idéologie : l’énonciation de la vérité cachée du discours fait scandale parce qu’elle dit « ce qui était la dernière chose à dire ». » Pour la démarche de lecture critique de la science, voir Leçon sur la leçon, Paris, Editions de Minuit, 1982, p. 24 : « La science se renforce toutes les fois que se renforce la critique scientifique, c’est-à-dire, inséparablement, la qualité scientifique des armes disponibles et la nécessité, pour triompher scientifiquement, d’utiliser les armes de la science et celles-là seulement. »

4. Frédéric LORDON, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 13.

5. Frédéric LORDON, « Conatus et institutions : pour un structuralisme énergétique » , L’Année de la régulation, 5, 2001, p. 10 : « C’est ce programme, et la possibilité qu’il pourrait offrir de penser le changement institutionnel, sans rien abandonner de l’inspiration structuraliste, que s’était choisie la Régulation à ses débuts. » Voir aussi Yves CITTON et Frédéric LORDON, « Un devenir spinoziste en sciences sociales ? », Introduction, in Spinoza et les sciences sociales. De la puissance de la multitude à l’économie des affects, Editions Amsterdam, coll. « Plaute ! », février 2008. Cette introduction présente les diverses approches concernées. Pour une démonstration de ce programme de recherches dans le champ de l’économie, on pourra se reporter à « Genèse de l’état et genèse de la monnaie : le modèle de la potentia multitudinis », d’André Orléan et Frédéric Lordon, Revue du MAUSS permanente, 29 avril 2007 [en ligne], http://www.journaldumauss.net/spip.php?article80. Pour une autre illustration, littéraire cette fois, à : « André Chénier et la dynamique constituante des affects » de Yves Citton, in Lectures d’André Chénier. Imitations et préludes poétiques, Art d’aimer, Elégies, Jean-Noël Pascal (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2005, pp.31-46.

6. Frédéric LORDON, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 79.

7. Frédéric LORDON « Revenir à Spinoza dans la conjoncture intellectuelle présente », L’Année de la Régulation, 5, 2001, p. 16 et Frédéric LORDON, entretien, Sciences Humaines, 18, janvier 2008, dossier « Spinoza et les sciences sociales » : « Déployer systématiquement les effets du concept spinoziste d’affect en sciences sociales a en effet pour caractéristique d’être construit d’une manière qui rompt avec tout « psychologisme », tout en donnant accès à des faits dont on pressent bien l’importance, mais que l’on a délaissés faute des moyens théoriques de les saisir adéquatement, et de peur (justifiée) de retomber dans la psychologie ordinaire : les faits de la vie passionnelle individuelle et collective. »

8. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. pp. 30-35 et 78-84.

9. Frédéric Lordon, ibid, p. 10.

10. LORDON Article, entretien à « Dans le texte », émission du 30 septembre 2010, http://www.arretsurimage.net [en ligne ].

11. Psychiatre, psychanalyste, titulaire de la chaire « Psychanalyse-Santé-Travail » au Conservatoire National des Arts et Métiers, Directeur du Laboratoire de Psychologie du Travail et de l'Action (LPTA, CNAM).

12. Psychanalyste, Professeur émérite des Universités en Psychologie et Psychopathologie. Laboratoire de Recherches en Psychopathologie Clinique et Psychanalyse (Université d’Aix-Marseille 1).

13. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 13.

14. Ibid. p. 31.

15. La Boétie, Essai sur la servitude volontaire. Toutes les citations, en français modernisé, sont extraites du texte en ligne : http://classiques.uqac.ca/classiques/la_boetie_etienne_de/discours_de_la_servitude/discours_servitude.html

16. Article « Alliance de mots », Gradus. Les procédés littéraires, Paris, 10-18, 1984, p. 31.

17. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 17.

18. Ibid. p. 23.

19. Ibid. p. 25.

20 Ibid. p. 32.

21. Ibid. p. 33.

22. Ibid. p. 34.

23. Jean-Pierre Durand, La Chaîne invisible. Travailler aujourd’hui : flux tendu et servitude volontaire, Paris, Seuil, 2004, et conférence de Roland Gori à l’Université de Lille 1 « L’évaluation comme dispositif de servitude volontaire », 08 février 2011.

24. Christophe Dejours, Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale (1998), Seuil, coll. « Points Essais », réed. 2009, p. 101.

25. Annah Arendt, Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal (1963), Gallimard, 1966

26. Christophe Dejours, Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale, op.cit. p. 171.

27. Ibid. p. III et IV.

28. On citera, à titre d’exemples (outre les travaux de Roland Gori et l’ouvrage de Jean-Pierre Durand cité plus haut en note 15), Jean-Pierre Durand et Marie-Christine Le Floch (dir.), De la Servitude volontaire à l’implication contrainte, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006 ; l’approche de Eric Hmaraoui, « Servitude volontaire : l’analyse philosophique peut-elle éclairer la recherche pratique du clinicien ? » Travailler, 13, janvier 2005 ; la thèse de Doctorat en Sciences politiques et sociales de Nicolas Chaignot, « Esclavages et modernités : la servitude volontaire comme problématique du capitalisme contemporain », Florence, Institut Universitaire Européen, Mai 2010. Voir aussi : Caverni Jean-Pierre, Gori Roland (dir. ), Le consentement. Droit nouveau du patient ou imposture ?, In Press, 2006.

29. Christophe Dejours, Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale, op.cit. p. IV.

30. In Yves Clot et Dominique Lhuilier, Travail et santé. Observations cliniques, Erès, 2010.

31. Christophe Dejours, Travail vivant. 1 Sexualité et travail, Payot, 2009.

32. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 12 et 13.

33. Pierre Bourdieu, Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, Paris, Fayard, 1982, p. 99.

34. Yves Citton et Frédéric Lordon, « Un devenir spinoziste en sciences sociales ? », Spinoza et les sciences sociales. De la puissance de la multitude à l’économie des affects, op.cit., p. 7.

35. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 31.

36. Thomas Coutrot, L’Entreprise néolibérale, nouvelle utopie capitaliste ?, La Découverte, 1998.

37. « La légitimité n’existe pas. Eléments pour une théorie des institutions », Cahiers d’Economie Politique, 53, 2007, pp. 2-3.

38. Jean Laplanche et J.-B. Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, (1967), Paris, Presses universitaires de France, 1981.

39. Tous ses termes sont donnés en synonymes de « volonté » dans Le Petit Robert.

40. Jean Laplanche et J.-B. Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, op. cit. p. 63. Art. « Choix de la névrose ».

41. Ibid. p. 64. Art. « Choix d’objet ».

42. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 32.

43. Frédéric Lordon, « Revenir à Spinoza dans la conjoncture intellectuelle présente », L’Année de la Régulation, 5, 2001, p. 12.

44. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 81.

45. Frédéric Lordon, « Revenir à Spinoza dans la conjoncture intellectuelle présente », p. 18.

46. Ibid, p. 10.

47. Frédéric Lordon, « Conatus et institutions : pour un structuralisme énergétique », L’Année de la régulation, 5, 2001, p. 16, avec en référence les travaux de Franck Burbage et Nathalie Couchan, « Freud et Spinoza : la question de la transformation et du devenir actif », dans Bloch Olivier (dir.), Spinoza au XX° siècle, PUF, 1993.

48. Ibid.

49. Ibid.

50. Ibid.

51. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 35.

52. Loïc Wacquant, Introduction, in Pierre Bourdieu, Réponses, Seuil, 1992, pp. 28-29.

53. Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude, op. cit. p. 13.

54. Ibid, p. 11.

55. Voir à ce sujet les thèses de Crozier.



La suite Références bibliographiques
*************
Sommaire :

Il faut lire Frédéric Lordon - Introduction
I - « Faire faire : La servitude volontaire n’existe pas »
II - « Joyeux automobiles : Les apories du consentement »
Conclusion
Notes de bas de page
Références bibliographiques
*************

   Bookmark and Share               Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 659660

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2089]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1484]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1017]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1269]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1422]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1394]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1340]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1566]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2715]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1514]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 151989]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 16817]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13798]
· 4: Adentro
[Lectures: 13152]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12262]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11807]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10637]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10564]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10063]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9743]

Derniers commentaires