RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Sciences : Géologie : l'Histoire des Alpes
Posté par caro le 8-Feb-2007 (1911 lectures)
Sciences

Si les Alpes m'étaient contées...




Vous êtes vous déjà demandés en admirant les splendides paysages des hauteurs enneigées, ou bien encore en filant sur votre snowboard, d’où viennent ces montagnes aux reliefs accidentés qui nous procurent tant d’ivresse?

Quand et comment la nature a-t-elle pu élaborer des géants tranquille de cette ampleur ?

La terre est une immense machine qui forme et déforme, inlassablement, la surface de la planète. Certains de ces phénomènes sont rapides, transitoires et souvent terriblement meurtrier pour notre petite espèce ; je parle, bien sur, des tsunamis, séismes ou encore des éruptions volcaniques. Autant d’exemples qui illustrent la diversité des formes que peut prendre l’énergie terrestre.



Mais il existe d’autres phénomènes, plus insidieux, lents, non discernables à l’échelle d’une vie humaine ;

des phénomènes qui façonnent notre monde, le modèlent pour lui donner l’image que nous lui connaissons tous

. Ce sont des processus géologiques complexes ; des armées de géologues armés de leur équerre, carte ou autres ustensiles barbares, ont creusé, fouillé, étudié, dessiné des schémas pour comprendre la mise en place des chaînes de montagne et la dater. Aujourd’hui leurs schémas sont bien rangés au fond des tiroirs poussiéreux et la communauté scientifique s’est tournée vers de nouveaux défis géologiques. Il reste bien, de temps en temps, quelques publications sur les orogènes (traduisez « les mises en place des montagnes ») dans les revues scientifiques prestigieuses mais vraiment, c’est un sujet classé pour tout scientifique qui se respecte


Et pourtant…

la géologie se découvre comme une histoire, elle se raconte, se transmet. Elle surprend et étonne. C’est donc un sujet de choix pour notre arbre a palabre préféré. Je vais donc vous raconter l’histoire des Alpes, majestueuses vieilles femmes aux bonnets blancs

.

C’est une histoire qui débute il y a environ

130 millions d’années

, pour nous situer les dinosaures s’éteignent lentement, nous sommes au début du Crétacé (pour les plus connaisseurs). A cette époque l’Atlantique Nord est formé et l’Afrique se sépare de l’Amérique en dérivant librement vers l’est. Elle entraîne avec elle l’Ibérie, ancien nom de l’actuelle Espagne, qui se sépare de la France ce qui nous donne aujourd’hui le golf de Gascogne. Cette séparation entraîne des distensions majeures sur toute l’Europe, et dans les Alpes commence à s’ouvrir un fossé qui s’élargit entre la France et l’Italie.

Les Alpes correspondent à cette époque à une ancienne chaîne de montagne dite Hercynienne (350 à 400 millions d’années)

qui a été complètement érodée et aplanie par les éléments météorites ; eau et vent entre autres.

Ce fossé d’une taille gigantesque, ou rift, va être la première étape de la formation d’un océan que l’on nomme Océan Alpin. On retrouve aujourd’hui des traces caractéristiques de cet océan, ou plutôt de la croûte océanique sous jacente sur les reliefs alpins. Vous pouvez vous balader sur ces reliques, les admirer notamment sur le massif du Chenaillet.

Et l’histoire s’arrête. Pendant une vingtaine de millions d’années l’océan foisonne, la faune et la flore l’envahissent. Jusqu’à ce que l’immense machine terrestre reprenne son activité

, il y a environ 100 millions d’années, avec l’ouverture cette fois de l’Atlantique Sud. Cette ouverture va pousser l’Afrique vers le Nord.

L’Afrique va alors entrer en collision avec la plaque Europe et entraîner la formation de nombreuses chaînes de montagne notamment les Pyrénées

. Dans les Alpes, la plaque Apulienne (Italie) remonte et entraîne dans un premier temps la fermeture de l’Océan Alpin.

Et l’histoire s’accélère (si l’on peut dire cela à l’échelle des temps géologiques !) la compression continue et une fois l’océan fermé, la plaque Europe passe sous la plaque Apulienne en se plissant, se déformant, et en créant des reliefs. Des séismes apparaissent, dus à la pression compressive subie par les roches en profondeur. Certains terrains sont charriés à des kilomètres de leur lieu d’origine. Certaines roches profondes remontent en surface. Bref c’est un véritable cataclysme qui se produit. Le paroxysme de la compression est enregistrée il y a 40 millions d’années (Eocène).

Et voila, l’histoire est finie, me direz vous. Les massifs sont formés, les hauteurs mises en place. Et pourtant non, l’histoire continue, les déformations sont toujours présentes aujourd’hui, l’Afrique exerce toujours sa pression mortelle sur la plaque Apulienne. Les reliefs s’élèvent encore de 1mm par an, les séismes sont toujours présents bien qu’atténués.

Et pour finir l’histoire, il faut préciser que ce phénomène que je viens de vous conter ne représente qu’une infime partie d’un immense cycle que l’on appelle

cycle de Wilson

. Il a été défini que tous les 500 millions d’années, les continents se rassemblent pour former un immense super continent qui se fragmente ensuite par l’action des océans. Actuellement nous sommes à la moitié du cycle, les continents poussés par les océans se rapprochent pour former, dans 250 millions d’années, un nouveau continent que les géologues ont nommé … FUTURA. Malheureusement, nous ne serons plus là pour le voir !

   Bookmark and Share               Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
invité(e)...
Posté le: 9/2/2007 15:04  Mis à jour: 9/2/2007 15:04
 Re: Si les Alpes m'étaient contées...
Et moi qui croyait que ça avait toujours été comme ça... En tout cas c'est assez impressionnant l'échelle des temps geologiques. Et cette futura, c'est un petit peu la terre promise, non. Un monde idéal où on se retouverait tous, unis. Ca fait réver.
ga
Posté le: 11/2/2007 16:57  Mis à jour: 11/2/2007 16:57
membre
Inscrit le: 24/9/2006
De: vant son pc
Envois: 120
 Re: Si les Alpes m'étaient contées...
j'ai quand même étudié ça pendant 2 ans, durant ces chères années lycée, et j'avoue que je me rappelais plus grand chose ...
tu nous a trouver un joli titre pour ton article

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 672742

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2239]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1598]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1093]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1340]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1496]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1489]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1433]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1640]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2818]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1604]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154951]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17342]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13873]
· 4: Adentro
[Lectures: 13221]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12486]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11999]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10707]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10661]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10138]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9820]

Derniers commentaires