RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Viticulture & œnologie : Le compactage des sols viticoles
Posté par Rosalien le 17-Apr-2007 (6447 lectures)
Viticulture & œnologie

La viticulture connaît depuis une trentaine d’années une intensification de la mécanisation des techniques et des pratiques culturales. Cette mécanisation soulage les producteurs de charges salariales supplémentaires et donne lieu à des rendements de travails intéressants.
Cependant, le diagnostic de la qualité des sols dans certains vignobles a mis en évidence l’impact de l’augmentation du trafics d’engins lourds sur le tassement des sols. Bien que le compactage des sols soit une problématique bien connue des grandes cultures, le cas de la viticulture est nouveau et fait l’objet de nombreux travaux - motivés par la singularité du contexte et par des conséquences agronomiques majeures . En voici une synthèse non exhaustive...

Le contexte viticole, sols et itinéraire techniques


Il n’existe pas à proprement parler un type de sol viticole, les substrats sous-jacents aux vignobles sont suffisamment divers pour expliquer cela. Pourtant, la production d’un raisin de qualité inclu un certain nombres de propriétés du sol basées sur la physiologie de la vigne. Ces caractéristiques majeures s’appuient notamment sur l’hydromorphie, le drainage du sol et la CEC (Capacité d'Echanges Cationiques).
Par ailleurs, du fait de leur faible teneur (±2%) en matière organique, la structure des sols viticoles, particulièrement ceux pauvres en calcium, est souvent dégradée. De ce fait ils sont sujets aux altérations provoquées par le passage répété d’instruments lourds (Girard et al., 2005). Ci-dessous, les principaux itinéraires techniques mécanisés.






Structure et compactage


La structure du sol est caractérisée à deux niveaux de son organisation. Au niveau de chaque compartiment par la distribution des grains, taille et modes d’assemblages des mottes. Un deuxième niveau d’organisation est celui de l’arrangement des agrégats à l’intérieur des mottes.

On distingue ainsi, trois types de mottes qui diffèrent par la nature et l’importance de la porosité structurale visible à l’œil nu à l’intérieur des mottes (figure 2.). L’étude de la morphologie des mottes est la méthode employée pour le diagnostic des compactages de sols, la motte Δ étant l’indicateur du processus (Manichon, H., 1987).



Le compactage ou le tassement des sols s’exprime par l’augmentation de la densité apparente du sol. Il se caractérise par la formation de la couche Δ dans les premiers centimètres du sol. Deux processus de compression du sol ont été révélé: la consolidation qui correspond à une augmentation de masse volumique par l’expulsion de l’eau qu’il contient dans un matériau saturé en eau et le compactage qui désigne l’augmentation de la masse volumique dans un matériau humide mais non saturé, essentiellement par une réduction du volume d’air.
Le phénomène a des conséquences importantes sur la production végétale et l’environnement (Girard M-C., 2005), il modifie les propriétés de transfert d’eau, de gaz et peut créer des zones anoxiques favorable à la dénitrification (anoxique: sol ou milieu aquatique non oxygéné; dénitrification: en conditions anoxiques des bactéries dites dénitrifiantes transforment les nitrates en gaz diazote).


Le compactage des sols viticoles, facteurs et conditions du phénomène


Condition d’humidité


Le compactage des sols viticoles est un phénomène principalement lié à l’humidité du sol, les risques de compactage étant 60 fois plus importants en sol saturé que sec.

Type d’opérations


Les travaux de plantation provoquent le compactage le plus préoccupant (Lagacherie P et al., 2006.) et sont à l’origine d’une zone Δ fortement tassée. Bien que quantitativement plus importants, les tassements issus d’opérations culturales d’entretien du sol et de la vigne (circulation d’engins pour le désherbage, les traitements phytosanitaires et les vendanges) s’avèrent moins préoccupants du fait qu’ils sont distribués de façons plus homogènes. (Tableau 2.)

Par ailleurs, parmi les travaux de plantations (Tableau 1.), le labour profond en condition humide provoque un impact significatif important sur le compactage du sol. Tandis que le passage du ripper -plus homogène et moins déstructurant- contribue à une meilleure infiltration de l’eau dans le sous-sol (Pagliai M et al., 2004).

Type de sol


Les conditions hydriques du sol étant le principal facteur de compactage, toutes les composantes pédologiques liées à la rétention d’eau et au drainage concernent la potentialité de tassement des sols. La composante texturale affecte grandement le processus : lors de conditions de tassement favorable, la proportion d’argile consacre une part importante au processus. (Coulouma G et al.,2006)
Ainsi, les Colluviosols rédoxiques, plus fréquemment concernés par des conditions de sol humides, semblent les sols les plus touchés par les tassements tandis que les Cambisols et Calcisols - qui sont par définition moins hydromorphe - le sont plus rarement.

Conclusion


Les conditions d’humidité du sol et les types de travaux sont les principaux éléments affectant sur le compactage des sols viticoles. Le labour ainsi que l’épandage de produits phytosanitaires (herbicide et cuivre notamment) entache gravement la population de lombrics (Eijsackersa H et al., 2005). Connaissant le rôle de cette faune dans l’entretien de la structure du sol, il est probable que ces travaux augmentent la sensibilité du sol au compactage.
Le diagnostic des sols compactés dans les vignobles est encore à ces balbutiements et les résultats obtenus dans la région du Languedoc ne se sont pas révélés alarmants (22% de sols tassés). Toutefois, devant la prédominance du choix de la mécanisation dans l’itinéraire technique des vignobles français, il est vraisemblable que le phénomène persiste et s’étende. Et malgré qu’aucun lien ne soit démontré entre le compactage et le dépérissement de certains ceps de vignes, le phénomène ne contribue guère à l’amélioration des conditions agronomiques de la vigne et à la qualité son dévoué produit.

Références


Coulouma G., Boizard H., Trotoux G., Lagacherie P., Richard G., 2006. Effect of deep tillage for vineyard establishment on soil structure: A case study in Southern France. Soil & Tillage Research 88 132–143

Défossez P., Richard G., Boizard H., O’Sullivan M.F., 2003. Modeling change in soil compaction due to agricultural traffic as function of soil water content. Geoderma 116, 89– 105

Eijsackersa H., Beneke P., Maboeta M. Louw J.P.E., Reinecke A.J., 2005. The implications of copper fungicide usage in vineyards for earthworm activity and resulting sustainable soil quality. Ecotoxicology and Environmental Safety 62, 99–111

Girard M-C., Walter C., Rémy J-C., Berthelin J., Morel J-L., 2005. Sols et Environnements. Dunod, Paris.

Lagacherie P., Coulouma G., Ariagno P., Virat P., Boizard H., Richard G., 2006. Spatial variability of soil compaction over a vineyard region in relation with soils and cultivation operations. Geoderma 134, 207– 216

Pagliai M., Vignozzi N., Pellegrini S. 2004., Soil structure and the effect of management practices. Soil & Tillage Research 79, 131–143

Reynier A., 2003. Manuel de viticulture 9ème éditions. Editions Tec&Doc. Paris

Van Dijck, S.J.E., van Asch, Th.W.J., 2002., Compaction of loamy soils due to tractor traffic in vineyards and orchards and its effect on infiltration in southern France. Soil & Tillage Research 63, 141-153

   Bookmark and Share               Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
clément
Posté le: 18/4/2007 21:04  Mis à jour: 18/4/2007 21:23
membre
Inscrit le: 22/9/2006
De: Trois, Quatre...
Envois: 134
 Re: le compactage des sols viticoles
Alors Rosalien (!) tu as fini par y arriver... Pas trop tard j'éspère... Merci à toi Rosae-rosae-rosa pour ta participation tant attendue...
En ce qui me concerne, je savoure un "moût de raisin partiellement fermenté" 2006 aux arômes de pruneaux, de coings, de poire, de compote et de confiture élaboré par Mark Angeli (c'est là le côté plus bacchique de la viticulture, et que de loin je préfère...) et nous nous interrogions tout à l'heure en le dégustant sur la capacité de renouvellement et d'évolution de cette profession qu'est la viticulture, à savoir: le viticulteur est il plus proche du tailleur de pierre (par l'aspect minéral de son métier) ou du fromager (qui lui ressemble par l'aspect fermentaire)?
Grande question n'est-ce pas, chers arbrapalabreurs et arbrapalabreuses.

Pour la petit histoire ce "moût de raisin partiellement fermenté" est produit dans l'aire d'appelation Bonnezeaux mais ne peut bénéficier de celle-ci. Raison: il n'y a pas assez d'alcool dedans (seulement 6.5 % vol.)alors que l'AOC en demande 11% minimum, pourtant il ne manque pas vraiment de sucres. Drôle de paradoxe...
pascale
Posté le: 24/4/2007 20:26  Mis à jour: 24/4/2007 20:26
Membre+°
Inscrit le: 23/9/2006
De:
Envois: 63
 Re: Le compactage des sols viticoles
La question est : le viticulteur / vigneron est-il un CREATIF ? Ou est-il avant tout un répétiteur - transmetteur de savoirs anciens, à ne surtout pas modifier ? (Et, de plus, a-t-il une marge de manoeuvre ou est-il bloqué par les contingences, les contraintes, extérieures - climat, sols... ?)...
Ou un peu des trois ?
Dans quelles proportions dans ce cas ?

Merci pour cet article ! Bonne lecture et bonne méditation sur tout cela... Tous les exmples sont acceptés !
invité(e)...
Posté le: 11/5/2007 2:36  Mis à jour: 11/5/2007 2:36
 ...
Mais y'a-t-il des vignerons sur l'arbre ? Il sont peut être là pour abreuver toute la troupe, qui sait.

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 666711

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2198]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1555]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1063]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1309]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1466]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1455]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1402]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1607]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2774]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1569]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154059]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17095]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13836]
· 4: Adentro
[Lectures: 13188]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12414]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11936]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10675]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10616]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10104]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9788]

Derniers commentaires