RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Flux RSS
(1) 2 3 4 5 »
Philosophie : Pour conclure - Finalité et intentionnalité
Posté par urbain le 6-Sep-2011 (1466 lectures)

Finalité et intentionnalitéCC-BY-SAFinalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit

Pour conclure

J’ai lié la question de la finalité d’avec la question de l’intentionnalité, pour exposer une intuition, c’est au fond plus explicitement la biologie qui veux expulser le vocabulaire de la finalité, en tant qu’elle est une partisane de la posture unitariste de la science. Concernant la question de l’émergence de l’esprit un bio-physicaliste qui se demande : « comment ce fait il que nous soyons conscients alors que nous sommes composés de particules physiques » ?

Veut éviter une réponse du type : « c’est une tendance humaine que d’être un être rationnel, et qu’il est rationnel par ce qu’il y a une destinée plus ultime ». On ne peut pas parler d’intentionnalité intrinsèque à l’esprit même biologiquement fondamentale sans faire mention du concept de finalité.

Il me semble difficile voir irrationnel de défendre l’idée d’un esprit-corps ou un esprit -cerveau. Les états mentaux seraient des concepts vides, disent-ils, engendrés par notre théorie de l’esprit, mais si c’était le cas on devrait pouvoir ouvrir les cerveaux et trouver par exemple du bleu, du blanc ou du rouge, mais se n’est pas le cas. L’intentionnalité n’est pas explicable par une théorie bio- physique complète, l’ontologie qui postule l’idée d’un esprit partie- monde n’est pas absolument tenable.

# Lire la suite de l'article... | Commentaires ?
Philosophie : III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
Posté par urbain le 6-Sep-2011 (1455 lectures)

Finalité et intentionnalitéCC-BY-SAFinalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit

III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »
Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle


Chez Aristote les causes, sont des sortes de conditions de possibilité, des raisons et non des causes actives, elles sont des modes d’explications et la plus fondamentale c’est la cause finale. La cause finale est un élément du discours, elle répond à la question « pourquoi ? », Aristote distingue un agent et un patient, un actif et un passif. Un événement peut être décrit de plusieurs façons, il y a donc quelque chose d’essentiellement téléologique dans toute description d’un événement. Dans le monde, il n y a pas que des qualités, nos certitudes fondamentales ne sont pas toujours théoriques, nos croyances ordinaires peuvent avoir une place aux cotés de thèses scientifiques unanimement admises.


Il y a de la finalité dans toute posture qui vise à l’intelligibilité, prospective ou rétrospective. Notre langage est imprégné par la structure de nos actions, et se justifie en vue des buts que l’agent se propose d’atteindre. La lecture du monde en termes de tendance intrinsèque n’est pas absurde. La conception téléologique du vivant, dans notre langage est tirée de ce que nous faisons et qui est toujours motivé à partir du futur. Le monde nous serait absolument opaque si nous n’avions pas un vocabulaire des motifs, des raisons, de la direction et des tendances.

# Lire la suite de l'article... | Commentaires ?
Philosophie : II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
Posté par urbain le 6-Sep-2011 (1402 lectures)

Finalité et intentionnalitéCC-BY-SAFinalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit

II - Quel est le pourquoi de l’esprit ?
Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ?
Existent-ils ?
De quoi sont-ils faits ?
Quelle explication pour l’esprit, si on admet l’explication au sens restreint ?


Le positivisme physicaliste que nous avons décrit plus haut est une forme de naturalisme. C'est-à-dire que tous les traits du monde peuvent être entièrement décrits, en principe par la science naturelle. Le problème concernant la nature de l’esprit si on expulse le vocabulaire de la finalité, est d’expliquer le lien entre les phénomènes mentaux et les phénomènes décrits par la physique et la biologie contemporaine. S’il n’est pas nécessaire du vocabulaire finaliste les phénomènes mentaux doivent être assimilables à des phénomènes physiques. Mais est-il possible d’admettre une complétude physique en matière de phénomènes mentaux. ?

Le mental semble résister à la réduction physique. Deux dimensions fondamentales du mental semblent résister à la réduction au physique, ce sont la conscience et l’intentionnalité. La conscience est liée à un effet subjectif que cela fait d’être dans un état mental. L’intentionnalité est la propriété qu’ont les états mentaux de présenter ou de représenter des objets et des états de choses ou de visée ; c’est la tendance qu’a l’esprit de viser. (Et je pense qu’une théorie de l’intentionnalité a une priorité sur une théorie de la conscience.).

Le problème est ici, comment un état mental attribuable à un individu peut viser un objet ou un état de choses extérieures a cet individu? Quelle relation entre le sujet, et ce qu’il vise, si on ne peut faire mention d’un vocabulaire finaliste ?Un grand philosophe que j’ai lu dans le cadre d'un certain exercice académique,qui était une enquête sur la validité de l’explication volitionnelle de l’action, qui n’est autre que le philosophe américain John Searle qui tente de donner une formulation adéquate de la place des phénomènes mentaux dans un monde absolument non finaliste.

# Lire la suite de l'article... | Commentaires ?
Philosophie : I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
Posté par urbain le 6-Sep-2011 (1607 lectures)

Finalité et intentionnalitéCC-BY-SAFinalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit

I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique

Les anti-finalistes s’inscrivent au fond contre une conception antérieure de la causalité, celle d’Aristote. Aristote dans son livre 2 « De la physique » au chapitre 3, a essayé de déterminer, ce qu’est une cause et ce qu’est un changement. Il a défini 4 causes fondamentales des phénomènes ou modes d’explication. Il entend par cause ce qui répond à la question" pourquoi". Par exemple : une guitare est désaccordée. Qu’est ce qui rend compte d’un tel état de fait ?

- Réponse 1 : La corde est en caoutchouc. Le problème est alors lié à la matière. C’est ce qu’il appelle la cause matérielle.
- Réponse 2 : Mon fils l’a désaccordé par mégarde. Le problème est ici lié à l’agent. C’est la causalité efficiente.
- Réponse 3 : La guitare n’ayant pas été utilisée pendant un bon moment, s’est désaccordée seule. Le problème est lié à la forme. On parle alors de causalité formelle.
- Réponse 4 : La guitare est faite pour être accordée. C’est sa fin. C’est donc la causalité finale.

# Lire la suite de l'article... | Commentaires ?
Philosophie : Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
Posté par urbain le 5-Sep-2011 (2774 lectures)
Philosophie

Finalité et intentionnalité Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’espritCC-BY-SAL’entreprise anti-finaliste vise à rendre compte de l’état du réel, par l’élimination des causes finales. Il s’agit d’expliquer en quoi, l’univers est apte à l’objectivation et la théorie moderne de l’évolution, en tant quelle, est une conception dynamique et historique de la vie, tente de montrer en quoi l’explication par des causes finales est absurde. La finalité dans cette perspective revient à parler de besoins dirigés d’une forme d’intelligence confuse que possède une espèce de ses intérêts.

Je comprend qu’une telle position, visant à rendre compte du tout du réel en termes d’adaptation, se fonde aussi sur l’idée que tout le réel est de nature physique. Les sciences physiques jouissent d’un statut d’exemple pour le bio-naturaliste. Aussi, notre physico-bio-naturaliste se doit de rendre compte de certains phénomènes, qui résultent, au fond, d’une forme raffinée de la finalité, telle que le phénomène mental dont l’intentionnalité est la matrice [...]

Finalité et intentionnalité - Introduction
I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique
II - Quel est le pourquoi de l’esprit? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux?
III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle
Pour conclure - Finalité et intentionnalité

# Lire la suite de l'article... | 1 commentaire
(1) 2 3 4 5 »

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 666711

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2198]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1555]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1063]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1309]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1466]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1455]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1402]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1607]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2774]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1569]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154059]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17095]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13836]
· 4: Adentro
[Lectures: 13188]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12414]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11936]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10675]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10616]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10104]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9788]

Derniers commentaires