RaciNes...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Connexion

Actualités autour du monde Editorial de l'Arbre à Palabre Faire-Part & faire découvrir Politique Radio 2àP Revue de Presse Arts Cinéma Musique Poésie & Littérature Viticulture & œnologie Pensées Débat Philosophie Rencontre Sciences
Flux RSS
« 1 2 3 4 (5)
Philosophie : Platon : Inventeur de l'idée d'une autonomie humaine par la conscience ?
Posté par JLR le 11-Nov-2006 (6243 lectures)
Philosophie

Platon n'aimait pas son papa

 

Je vous propose ici un petit développement platonicien en rapport avec la chouette discussion que nous avons en ce moment sur l’arbre autour de Descartes. Chouette alors ! Sylvain nous a rappelé dans son chouette article en quoi Descartes pouvait à très juste titre passer pour l’inventeur de notre condition moderne. Oui, mais voilà : moi j’ai trouvé un joli petit article d’un très grand monsieur, qui fait de Platon le premier homme à avoir évacué le mythe de notre origine divine, à avoir inventé l’autonomie de l’homme par la conscience, et à avoir entrevu les conséquences en terme d’angoisse. Enfin, ce n’est pas dit comme ça bien sûr, mais c’est une lecture surprenante de Platon interrogeant l’origine. Voilà qui apporte de l’eau à notre beau moulin… Pour faire vite, Descartes, en inventant la conscience et donc en rendant l’homme autonome quant à son être et à son agir, nous aurait privé de ce Dieu entendu comme père, protecteur et guide, et, nous laissant livré à nous-même dans un état de doute constitutif de la conscience, aurait été le créateur de cette moderne « angoisse devant nos propres possibilités », thématisée par Heidegger, et caractère fort de nos sociétés occidentales contemporaines. Tout-puissants, privés de Père et de repères, nous ne savons… que faire. Je me tais ici parce que Sylvain a déjà dit tout ça en des termes mieux choisis et plus précis (voir son article).

# Lire la suite de l'article... | 19 commentaires
Philosophie : Nous sommes tous cartésiens...
Posté par sylvain le 6-Nov-2006 (9067 lectures)
Philosophie

Somos todo cartesianos… Nous sommes tous cartésiens...

Ceci est une réponse au commentaire de JLR sur "toujours tout droit"

« Ma seconde maxime était d’être le plus ferme et le plus résolu en mes actions que je pourrais, et de ne pas suivre moins constamment les opinions les plus douteuses, lorsque je m’y serais une fois déterminé, que si elles eussent été très assurées. Imitant en ceci les voyageurs qui, se trouvant égarés en quelque forêt, ne doivent pas errer en tournoyant, tantôt d’un côté, tantôt d’un autre, ni encore moins s’arrêter en une place, mais marcher toujours le plus droit qu’ils peuvent vers un même côté, et ne le changer point pour de faibles raisons, encore que ce n’ait peut-être été au commencement que le hasard seul qui les ait déterminés à le choisir : car, par ce moyen, s’ils ne vont justement où ils désirent, ils arriveront au moins à la fin quelque part, où vraisemblablement ils seront mieux qu’au milieu d’une forêt.[…]» Discours de la méthode (1637).

Justement, en tant que cartésien que nous sommes tous, je n'ai absolument rien contre Descartes. Sa métaphore de la forêt, dans la morale par provision, est extrêmement utile. C'est un principe difficile à ignorer dans tout nos problèmes pratiques. C'est d'abord le problème de la recherche de la vérité. Comment faire pour commencer à bien sa recherche ? Il s'agit de viser le chemin le plus probable, mais justement, perdu dans la forêt nous n'avons aucun indice pour choisir un côté plutôt qu'un autre. Nous devons donc nous résoudre à en choisir un "par hasard". Or cette morale par provision, est nécessairement utilisé par les hommes. Nous sommes condamnés à choisir, sous peine de mourir, comme l'âne de Buridan, de faim & de soif entre le picotin d'avoine et un seau d'eau. En ce sens cet morale est applicable.

# Lire la suite de l'article... | 49 commentaires
« 1 2 3 4 (5)

Langues

Info Articles
News Totals: 178
N°bre Catégories: 16
News lues: 672742

Les Dernieres News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Lectures: 2239]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Lectures: 1598]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Lectures: 1093]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Lectures: 1340]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1496]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1489]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1433]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Lectures: 1640]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Lectures: 2818]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Lectures: 1604]

Les + Lues
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Lectures: 154951]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Lectures: 17342]
· 3: Harmonie Chaotique
[Lectures: 13873]
· 4: Adentro
[Lectures: 13221]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Lectures: 12486]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Lectures: 11999]
· 7: Se solicita inspiración
[Lectures: 10707]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Lectures: 10661]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Lectures: 10138]
· 10: Doña Eulalia
[Lectures: 9820]

Derniers commentaires